Passer Outre

by Cisco & Tayac Jean-Yves

supported by
/

about

Livre/CD

Le recueil de poésie de Jean-Yves Tayac est intitulé “Soleil agissant / Sol Agens / Soulages”.
Soit les déclinaisons de l’étymologie du nom du célèbre peintre Pierre Soulages, qu’il trouve magnifique, étant porté par« celui qui fait surgir la lumière du noir » !
Il est composé de vingt-cinq textes, correspondant à vingt-cinq œuvres il est édité aux éditions Daidalon/ProDiges.
Le tout étant composé en quatre parties : Brou de noix, Eaux-fortes, Outre-noir, Fragments épars.

Ces “poésies autour des œuvres de Pierre Soulages” sont également accompagnées d’un CD,“Passer outre”. Il s’agit d’une création musicale signée Francis Esteves “Cisco”. Lequel dialogue avec quatre textes de Jean-Yves Tayac.

Son regard est clair.Face à la lumière qui rejaillit de la mer, il se plisse.Les vagues se fracassent,en contre bas.Les rafales de vent dévorent les mots. Mais Jean-Yves Tayac lit:
« L’étrave de ta main, insaisissable marée,
transforme l’instant, à chaque instant.
L’étrave de ta main qui libère la vie.
L’étrave de ta main, à jamais singulière. »

Assis dos à la mer, c’est à Pierre Soulages que le poète s’adresse.
Au peintre qui vit là-bas, plus haut, sur le mont Saint-Clair. Et
qui, à cet instant précis, plisse peut-être, lui aussi, ses yeux.
Son nouveau recueil de poésie, publié en ce mois de décembre
anniversaire pour Soulages, est en effet dédié à Pierre et Colette
Soulages.
Soleil Agissant / Sol Agens / Soulages / Poésies autour des œuvres de Pierre Soulages est né à la fois de la peinture et des rencontres avec le
peintre.
Car les deux hommes se connaissent.

Jean-YvesTayac pose des mots délicats et brefs sur leurs échanges.Qui n’appartiennent qu’à eux. Sur « ce temps suspendu ». Mais ce ne sont ni
les mots ni l’outre noir qui les ont fait se croiser. Leur rencontre est due au rugby. Lui peintre, lui poète. C’est précisément à Rodez, leur ville d’enfance commune, grâce au jubilé organisé par le club de rugby pour les 100 ans du peintre, qu’ils se sont rencontrés.
Soulages, jeune, avait porté le maillot du Stade Rodez Aveyron (SRA).
Tayac le boxeur ,lui, avait caché les rugbymen. Puis avait accepté d’aider à l’organisation du jubilé. Soulages était en son musée de Rodez.
Tayac y était allé si souvent, accompagné de sa mère adoptive, contempler les eaux-fortes XXXI et XXXVI.
De l’émotion à la poésie
Ces deux œuvres précisément ont donné naissance à deux textes (Dignité du départ et A qui parlerais-je aujourd’hui ?).
Celui qui n’écrit que confronté « à une urgence », émotionnelle en l’occurrence, les a composés pour sa mère disparue.D’autres
les ont rejoints.
Benoît Dacron, conservateur en chef du patrimoine du musée
Soulages de Rodez, écrit ainsi, dans sa préface : « Ces poèmes traduisent une vision personnelle, éloignée du commentaire ou de la description ; ils n’illustrent pas. »
Les lisant, posée face à la mer, on les reçoit encrés de sensations profondes, de sentiments pudiques, de brûlures, de pensées.
De vie. « C’est un travail sur l’humain, l’œuvre est un
prétexte », glisse le poète. « C’est moi. J’écris avec ce que je suis ». Il y a du noir. De l’outre-noir. Et les mots qui emportent, eux aussi, au-delà.
Des mots qu’il estime « imparfaits », laissés quand il pense qu’il « ne peut pas faire plus ».

Jean-Yves Tayac sourit en racontant qu’il a demandé un jour au peintre à quel moment il savait qu’une œuvre était terminée. Long silence.
« J’ai un grand respect pour lui. »

« L’homme qui a su voir ce que la lumière aveuglante cache accueilli toutes les couleurs. Leurs pigments mêlés ont recouvert de noir le monde que sa main dévoile puis dérobe » (Foudre noire), écrit Jean-Yves Tayac.
Depuis sa rencontre avec le peintre, « exceptionnelle », Tayac l’historien d’art dit avoir lu tout ce qui a pu s’écrire sur Soulages.
Mais c’est en poète et homme qu’il écrit.
La semaine dernière, il déposé son recueil sur le Saint-Clair.
Présenté ses poésies lors d’une rencontre à la galerie DockSud.
Puis il a quitté l’Île singulière.
Et on continue à lire (Singularité d’une île), oubliant le vent qui fait voler ies cheveux en tous sens :
« Balcon suspendu vers l’infini, vers l’horizon, si vaste que la tête tourne, vers la droite, puis vers la gauche, puis vers la droite, puis vers la gauche,
puis... qu’ivre de tourner elle sombre dans les plis de la mer ».
Les yeux se ferment.

Caroline Froelig

Jean-Yves Tayac vit aujourd’hui entre Sète et Rodez dans l’Aveyron.

JEAN-YVES Tayac a déjà vécu plusieurs vies. Né en 1956 en Aveyron, il a publié à sept reprises depuis 1990.“Archéologie de la sanction scolaire” (PUF), “Symbolique et rituels sportifs” (Ed. Derby), “Passage obligé” (roman, Ed. Amalthée), et quatre recueils de poésie.
Autant d’ouvrages, qui, d’une certaine façon, le racontent. Celui qui a commencé par être instituteur, qui a ensuite été diplômé en histoire de
l’art et en archéologie à la Sorbonne, est en effet aussi boxeur et entraîneur de boxe.
Et enfin, poète.
Un art auquel il avait été éveillé, adolescent, en cours de français.

Francis Esteves "Cisco" vit aujourd'hui à Rodez.

L’univers artistique de Cisco puise au plus profond de son histoire. L’immigration, la rencontre de l’autre…comme un fil rouge, présent en filigrane depuis toujours, qu’il aurait choisi de mettre en lumière. Puiser dans ses racines, son héritage, pour parvenir jusqu’à l’essence de soi et à une identité artistique multiple. Voilà qui pourrait qualifier le parcours de Cisco.

C’est toujours au pluriel que Cisco envisage les projets, les porte et les défend. Pluralité des âmes qui l’accompagne sur ces routes culturelles, pluralité des influences musicales qui s’y rejoignent. Cisco conjugue sa profonde singularité avec l’altérité, la pluralité de l’autre, à la recherche constante de ce qui fait sens et des points de convergence. Voyageur infatigable, activiste social, musical, artistique, développeur de happening culturel, Cisco continue d’explorer les méandres magnifiques qui conduisent jusqu’à l’humain.

Aux étiquettes trop facilement apposées, Cisco préfère le décloisonnement, l’expérimentation jusqu’à faire s’entremêler les possibles, travaillant à la rencontre des musiques traditionnelles, du hip hop et de l’électro. Dans Dervish TanDances, il fait converger les individualités de musiciens, instrumentistes et chanteurs aux univers variés, à la conquête d’un grand tout, brandissant le « vivre ensemble » comme un étendard, non plus comme une promesse lointaine, mais comme un état de fait, un espoir qui, en commun, s’est fait réalité.

Dans l’univers de Cisco, l’électro occidentale rencontre les percussionnistes berbères, le chanteur sufi libanais croise le MC texan. Loin d’un discours purement intellectuel, Cisco met en acte la rencontre de soi avec l’autre. Son profond engagement dans des projets interculturels favorise les échanges, puisant dans la richesse de chacun, considérant qu’en collectif, le tout est plus fort et plus percutant que le repli sur soi.

Cisco est un libre créateur, prêt à passer des semaines aux quatre coins du monde d’Austin à Tanger, de Moscou à Montréal en passant par le desert des Mojaves, à prendre le pouls des villes, à capter l’environnement sonore à l’aide d’un zoom, d’un sampleur. Il compose à partir de la vie in situ, de ce qui est là, tangible, de la matière première qui n’attend qu’à être saisie.

En renaissance constante, Cisco continue de faire s’entrecroiser les mondes, dans des projets où, par la déconstruction des frontières et le franchissement des limites, il touche du doigt une culture universelle…

lyrics

Soleil Agissant

Le noir absorbera la chaleur
du Soleil Agissant.
Ses pigments ténébreux l’amplifieront
jusqu’à brûler le bois brut des frontières.

Depuis cet instant,
où la main dévoila la courbure du regard ,
impressions sombres sur l’ivoire du papier,
les mots furent emportés dans les eaux fortes, torrentielles.
Depuis cet instant jusqu’à l’au-delà de nos existences,
l’insistance de leur brièveté
laisse des traces essentielles.

Je ralentis le pas.
Le gravier se tait.
Ma main suit les courbes granuleuses de la pierre anépigraphe.
Ici, en surplomb des labours maritimes,
la concession d’un chercheur d’or attend,
couverte du bitume qui scelle les canopes.
Là est la raison pour laquelle les corbeaux ont gratté
les pigments de leurs plumes,
cendres d’étoiles qui résistent à la pluie,
au vent,
et à l’hiver.
Pour cela aussi que les marins,
leurs mains jointes en carènes étanches,
ont séparé l’encre de l’onde,
cette encre,
muette contagion,
que les pouffres en fuyant répandent autour d’eux.
Pour cela aussi que les peuples de la mer,
empoignant les buissons erratiques qui bordent les chemins,
ont pressé le sang noir de la mûre,
l’ont déposé au seuil de ta maison.
Quant à moi,
ombre dans le songe d’une ombre,
je t’apporte sans hâte le mince souvenir de nos doigts fins d’enfants,
teintés du brou de noix de nos élans sauvages.

Rien lors n’était atroce
Aucun dénigrement

Les noirs brillaient,
lumineux,
sensitifs,
ignorant les ténèbres, la pâleur et l’oubli,
hors de portée des grisailles cendrées,
des lendemains funestes,
des heures noires invisibles.

Je suis sur l’autre rive,
contemplant le courant,
les flots un peu boueux gonflés des pluies d’été.
Fleuve Niger qui traverse la terre,
reptile rassurant dont les mues fertilisent nos rêves,
le noir de tes secrets engloutit les couleurs,
toutes les couleurs,
du Soleil Agissant.
Pour éclairer,
jusqu’aux confins du monde,
l’humus fertile,
que les crues de nos larmes retenues
recouvriront.

Tayac Jean-Yves

credits

released December 19, 2019
Auteur : Jean-Yves Tayac
Compositeur : Cisco aka Francis Esteves
Mix & Mastering : Francis Esteves
conception graphique: Cédric Cailhol
Copyright: Pierre Soulages

license

all rights reserved

tags

about

Dora Dorovitch France

Dora Dorovitch is a small capacity creative unit born 2000, France.Hosts a secret research department on non-sustainable music, other impossible projects.
For the ten years of the label we restarted our action with the compilation "connect the machine to the map" dedicated to Alt hip hop music.
... more

contact / help

Contact Dora Dorovitch

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this track or account

Dora Dorovitch recommends:

If you like Passer Outre, you may also like: